Que disent nos concurrents?

Nos concurrents n'ont pas beaucoup d'arguments par rapport à ce nouveau concept. Voici quelques commentaires de nos concurrents déjà entendus et nos réponses:

Argument du concurrent: "Sunoptimo essaie de placer le plus de capteurs possibles. Ce n'est pas raisonnable"

Réponse: Notre objectif n'est pas de placer plus de capteurs que nos concurrents mais bien de tenir compte de tous les paramètres (techniques, économiques, ...) d'une installation pour évaluer au mieux le bon dimensionnement. Vu que nos produits ne souffrent pas de surchauffe, nous ne sommes pas limités à une surface de capteurs maximum. La conséquence de ces calculs est que la plupart du temps, le bon dimensionnement consiste en plus de capteurs que ce que peuvent proposer nos concurrents. Ce n'est pas un objectif mais bien la conséquence de la prise en compte de ces paramètres pour optimiser l'investissement du client final. Si le calcul préconise un nombre inférieur de capteurs que le proposent nos concurrents, nous appliquerons les mêmes règles.

 

Argument du concurrent: "La productivité des capteurs Sunoptimo est dégradée par le fait de placer plus de capteurs. Il faut rechercher la productivité maximum."

Réponse: Attention de bien faire la différence entre la productivité annuelle et le rendement ponctuelle du capteur, ainsi que la productivité annuelle et la quantité d'énergie produite.

Le rendement ou plus simplement l'efficacité du capteur de convertir l'énergie solaire en énergie utile est dépendant des choix constructifs du capteur (type de vitrage, revêtement sélectif, isolation,...).

La productivité annuelle est la quantité d'énergie que les capteurs auront été capables de fournir sur une année. Cette productivité est non seulement le reflet de ces choix constructifs mais aussi issue, entre autre, du dimensionnement. En général, la productivité est  évaluée sur base d'un nombre de kWh produit par m² et par an. Moins on place de capteurs et plus la productivité annuelle des capteurs est importante. Plus on place de capteurs, plus la productivité, sur une base annuelle, va être dégradée. Il y a deux principales raisons:

1. plus rapidement l'eau est chauffée et plus rapidement, on va se déplacer sur la courbe de rendement du capteur (dépend principalement de l'isolation du capteur)

2. plus on place de capteurs, plus, à certains moments de l'année, les capteurs seront "au chômage" une fois que la consigne de température maximum des ballons est atteinte.

Cela est vrai pour n'importe quel capteur! pas uniquement Sunoptimo. Plus on réduit le nombre de capteurs, plus on augmente la productivité (exemple 800 kWh/m².an), MAIS moins on génère de kWh solaires (exemple: 2% du besoin), c'est-à-dire des kWh gratuit. Le reste des kWh nécessaire devront être produit à un coût élevé. Plus on augmente le nombre de capteurs, plus on diminue la productivité (exemple 350 kWh/m².an) mais plus on augmente la quantité de kWh solaires produits (exemple 65%). A partir du moment où on recherche la productivité maximum, il faut placer très peu de capteurs, beaucoup moins que ce que ne placent en général nos concurrents.... mais on ne produira que très peu de kWh solaires. Ce n'est donc pas la productivité maximum qu'il faut rechercher mais le bon équilibre entre le coût de l'installation, les économies réalisées grâce à cette installation sur sa durée de vie, c'est à dire le Dimensionnement Optimum.

 

Argument du concurrent: "Sunoptimo cherche à utiliser au maximum les aides publiques"

Réponse: Les aides publiques pour le solaire thermique sont très modérées et possèdent une série de "garde-fous". En aucun cas, nous cherchons à utiliser les aides publiques au maximum. Nous prenons en compte les différentes règles mises en place pour dimensionner l'installation au mieux du point de vue économique pour le client. Les balises de ces règles permettent d'éviter les débordements et l'utilisation abusive de celles-ci.

 

Argument du concurrent: "Le but de Sunoptimo est de remplir le toit de capteurs solaires"

Réponse: Ce n'est absolument pas le cas. Notre objectif est de dimensionner au mieux l'installation solaire pour un optimum économique. Si ce calcul aboutit à une surface de capteurs inférieure à ce que ne préconisent nos concurrents, nous soutiendrons ce dimensionnement. Par contre, il est vrai qu'en faisant ces calculs, le Dimensionnement Optimum est très souvent plus important que ce que  ne préconisent nos concurrents. Cela ne veut pas dire pour autant que c'est notre but.